Entrée #20 - 15.09.21

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Journal Mots clés : alimentation, justice, propriété, travail, réseaux, guerre
Les manifestations se sont multipliées tout au long du mois d’août au Honduras contre l'établissement de Zones d'emploi et de développement économique (Zonas de empleo y desarrollo éconómico, ZEDE). Inscrite dans la loi en 2013 après un coup de force législatif de l'actuel président Juan Orlando Hernández avec l'appui de milieux d'affaires américains, leur création doit permettre d'attirer des investisseurs étrangers et des activités industrielles par l'établissement, dans de vastes régions du pays, d'une fiscalité plus faible qu'ailleurs, d'un accès à une main d’œuvre nombreuse et bon marché et de normes sociales et environnementales assouplies. En outre, la loi prévoit de confier la gestion des moyens de police, de justice et de détention à l'administration privée de chaque zone. Cette dernière dispose enfin de facilités d'accès au foncier par l'expropriation afin de simplifier l'installation des activités de production. Leurs détracteurs les considèrent comme les héritières des enclaves bananières (comme celles de la célèbre United Fruit Company) et dénoncent une forme de néocolonialisme ultralibéral. Leurs craintes portent en particulier sur la perte de souveraineté du peuple sur une large portion du territoire national et sur le risque de voir ces enclaves devenir des refuges pour les narcotrafiquants et les hauts fonctionnaires poursuivis par la justice, dans un pays à la corruption endémique. L'ONU a exprimé en juin dernier sa préoccupation vis-à-vis du risque d'atteintes aux droits de l'homme au sein de ces ZEDE. Pour autant, le journaliste Marcel Barang rappelait dans un article paru en janvier 1981 dans le Monde Diplomatique que le modèle des zones franches, dont les ZEDE sont le dernier développement, avait largement bénéficié à cette époque du soutien de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), dans l'optique d'industrialiser les pays en développement dépendants des exportations de produits de base. "Plus généralement", ajoutait t-il, "les organismes internationaux tels que la Banque mondiale ont fait leur la stratégie d’"industrialisation orientée vers l’exportation" qui sous-tend la prolifération des zones franches ; ils exercent de fortes pressions sur les pays récipiendaires de leur aide pour les intégrer dans ce projet global."

Lire la suite de Entrée #20 - 15.09.21

Entrée #14 - 18.02.21

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Journal Mots clés : climat, énergie, propriété, réseaux, travail
Dans un article publié en octobre dans la revue Loss Prevention Bulletin, le Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels (BARPI) fait état de l'augmentation de l'impact des événements climatiques sur les installations industrielles françaises. Ainsi, le nombre d'accidents liés aux événements naturels a plus que doublé en dix ans, tandis que ceux liés aux fortes chaleurs a été multiplié par 8, passant de 7 enregistrements en 2010 à 56 en 2019. Un rapport de l'ONU, cité par Sylvain Genevois sur le blog collectif Cartographie(s) numérique(s), alerte de son côté sur les conséquences du vieillissement des barrages hydroélectriques. Construits majoritairement au milieu du XXème siècle, ces installations accusent leur âge et souffrent de “la fréquence et la gravité croissantes des inondations”. Leur dégradation, combinée aux modifications hydrologiques induites par le changement climatique et l'artificialisation des cours d'eau et des sols font peser des risques importants sur les habitants en aval. Dernier exemple en date : la rupture d'un glacier de l'Himalaya le 7 février dernier, provoquant une crue éclair qui a détruit un barrage hydroélectrique et tué plusieurs ouvriers.

Lire la suite de Entrée #14 - 18.02.21

Entrée #010 - 25.09.20

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Journal Mots clés : travail, technique, réseaux, propriété
Tomoya Obokata, rapporteur spécial sur les formes contemporaines d'esclavage au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, dit craindre que la pression économique sur les entreprises n'encourage les états libéraux à démanteler un peu plus le droit du travail et les mécanismes de protection sociale. De telles décisions pousseraient selon lui un nombre de personnes toujours plus grand vers la servitude et le travail forcé, alors que l'ampleur du chômage actuel semble déjà liée à la précarité des formes de travail contemporaines. Un choix politique qui n'est pas une fatalité, comme le rappelle l'Organisation Internationale du Travail (OIT), qui relève que "[c]ertains pays ont cherché des moyens innovants pour accroître l’espace budgétaire et permettre ainsi l’extension de la protection sociale comme, par exemple, des taxes sur les profits réalisés sur les ventes des entreprises de haute technologie, l’imposition unitaire des sociétés multinationales, des taxes sur les transactions financières ou sur les billets d’avion." L'organisation rappelle que 55% de la population mondiale, soit plus de 4 milliards de personnes, n'ont accès à aucune couverture sociale.

Lire la suite de Entrée #010 - 25.09.20

Le maker, construction d'une figure...

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Lectures Mots clés : travail, technique, recherche
Florence Graezer Bideau et Clément Renaud , « Le maker, construction d’une figure politique de l’innovation en Chine urbaine. ». EspacesTemps.net [En ligne], Travaux, 2020.

La revue EspaceTemps.net a publié une enquête de Florence Graezer Bideau et Clément Renaud, chercheurs à l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Entre 2016 et 2018, les auteurs ont réalisé plusieurs dizaines d'entretiens autour de la question du développement des makerspaces dans les villes chinoises, en ciblant particulièrement les villes de Shangai, Shenzen, Chandgu, Hong Kong et Pékin en raison de leur rôle politique, industriel ou culturel. Un travail notable dans la mesure où les publications en français sur le sujet sont rares.

Lire la suite de Le maker, construction d'une figure...

Notes sur la sûreté nucléaire

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Notes Mots clés : énergie, nucléaire, technique, travail
Comme ceux de Three Mile Island (1979) et de Tchernobyl (1986) avant lui, l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima (2011) a mis un frein aux ambitions du programme nucléaire civil français, notamment par le renforcement des dispositions techniques et légales existantes visant la sûreté des installations nucléaires. Dans ce domaine, la France s'est dotée en 2001 d'un établissement de recherche désigné, l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), qui joue le rôle d'expert technique auprès de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), autorité administrative créée en 2006 pour réaliser le contrôle et le suivi des installations nucléaires nationales. En matière de radioprotection, l'ASN s'appuie sur la directive 2013/59/Euratom, déclinaison européenne des recommandations de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR), dont le dernier rapport a été publié en 2007.

Lire la suite de Notes sur la sûreté nucléaire

Fil RSS des articles de ce mot clé