Entrée #23 - 31.12.21

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Journal Mots clés : alimentation, réseaux, nucléaire, énergie, médias
Inventé par les pères du concept de “paternalisme libertarien”, le nudge (“coup de pouce”) a fait l'objet d'une publication dans le magazine de l'Inserm en novembre. L'article revient sur cet outil de suggestion comportementale qui consiste “à modifier nos habitudes, sans nécessiter un niveau d'attention élevé et prolongé de notre part”. De nombreux exemples sont cités, le plus souvent basés sur des stimulations visuelles (étiquetage, marquage) non-explicites quant à leur objectif réel. L'Inserm cite “une méta-analyse de 96 expérimentations [qui] montre que les nudges qui font appel à la réflexion des consommateurs, comme le Nutri-Score, sont moins efficaces que ceux qui touchent aux émotions”. Henri Bergeron, sociologue à Sciences Po Paris et directeur de recherche au CNRS cité par l'Inserm, rappelle que “les nudges n'ont pas d'impact sur les conditions sociales d'existence, comme le pouvoir d'achat. Fonder une politique de santé publique sur les nudges est un projet minimaliste, qui renonce de fait à transformer la société”. La revue des médias rapproche ces dispositifs des “dark patterns” (interfaces truquées), techniques de manipulation par le design très répandues sur le web et dont le but est “d'orienter l'utilisateur vers des choix qu'il n'aurait probablement pas faits en connaissance de cause”. Claude Castelluccia, directeur de l'équipe Privatics de l'Inria cité dans l'article, suggère que ces manipulations sont “les conséquences même du modèle économique de l'internet et de ses services “gratuits”. La revue des médias estime que dans le cas des nudges comme dans celui des dark patterns, et “à leur insu, il s'agit de priver les utilisateurs de leur capacité à choisir”.

Lire la suite de Entrée #23 - 31.12.21

Quoi de neuf ?

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Lectures Mots clés : technique, travail
David Edgerton, Quoi de neuf ? Du rôle des techniques dans l'histoire globale. Édition française. Paris : éditions du Seuil, 2013, coll. "l'Univers historique". 320 p. Traduction Christian Jeanmougin, ISBN : 9782021063677.

Entre un techno-enthousiasme qui se présente comme naturellement porteur d'un projet progressiste d'un côté, et les techno-paniques régulières suscitées par une pénétration de plus en plus forte dans les foyers de technologies de plus en plus opaques de l'autre, le rapport des sociétés contemporaines à la technique semble délicat et le débat difficile. Ce billet entend apporter quelques éléments de réflexion. Avec son histoire des techniques centrée sur l'usage, David Edgerton invite à reconsidérer le rôle des techniques dans l'histoire. En délaissant l'hagiographie des grands inventeurs et la récitation de la fable du progrès technologique, l'auteur peut focaliser son attention sur les pans occultés de l'histoire des techniques : celle des "mondes pauvres", celle des technologies domestiques, ou encore celles de la mise à mort - des insecticides aux abattoirs industriels en passant par l'armement.

Lire la suite de Quoi de neuf ?

Fil RSS des articles