Entrée #011 - 31.10.20

Rédigé par falx Aucun commentaire
Classé dans : Journal Mots clés : nucléaire, énergie, santé, recherche
Le 24 octobre, le Honduras a permis l’entrée en vigueur dans le droit international du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) en étant le cinquantième État à y apposer sa signature. Bien que non contraignant pour les principales puissances nucléaires et leurs alliés qui ne l’ont pas ratifié (comme la France ou le Japon), le TIAN pourrait avoir un impact sur le financement du nucléaire militaire selon l’Observatoire des armements. En juin, la même source rappelait néanmoins qu’en l’absence d’accord, l’expiration d’ici 2021 du dernier traite bilatéral New Start de désarmement nucléaire signé entre les États-Unis d’Amérique et la Russie laissait planer un risque de réarmement, dans un contexte diplomatique tendu. Une hypothèse corroborée par l’augmentation des budgets de défense consacrés à la modernisation des arsenaux nucléaires, et « malgré la diminution globale du nombre d’ogives nucléaires en 2019 ». C’est notamment le cas en France, comme le montre Philippe Leymarie dans sa lecture de la Loi de programmation militaire française. Cette dernière prévoit d’allouer un huitième des 39 milliards d’euros du budget 2021 de la défense « au renouvellement du système de dissuasion (…) - une proportion qui s’élargira a partir de 2023. »

Lire la suite de Entrée #011 - 31.10.20

Fil RSS des articles